Pouaskail et ses oeufs

04 avril 2006

Ca c'est du bon

20060322120128 Les Hurlements de Léo "Temps suspendu"

Il est des voyages qui ne se racontent pas, ils vous embarquent tout simplement hors des frontières du quotidien et vous promènent de chansonnettes en nouveaux rythmes vers des aventures de grands chemins. C’est un peu ça le nouvel album des Hurlements d’Léo, un vent presque chaud qui chahute un monde confortable, des textes qui brûlent les carcans sur des airs qui bouillonnent lentement mais sûrement pour vous entraîner dans la danse. Temps Suspendu, une réalisation de treize titres enregistrés et mixés dans la campagne bordelaise, après une longue tournée dont témoigne un disque live sorti en 2005. L’album est plus confiné, plus immobile, plus pondéré que les précédents et cependant l’énergie qui s’en dégage est plus rock, plus pertinente, plus arrogante aussi. Une fresque sonore toute en relief, vibrante et débordante d’une frénésie qui promet des moments sincères et généreux lors des concerts à venir. Les cuivres soulignent la plupart des chansons pour leur ouvrir des horizons lointains, tandis que les guitares incisent le verbe ponctué d’une poésie plus évocatrice qu’explicite. Un album plus intime et peut être plus abouti, alors ouvrez grand vos cœurs et vos oreilles pour laisser les émotions vous envahir et vous retenir dans les confidences d’un temps suspendu, entre les hurlements et les chuchotements d’Léo.

Posté par Pouaskail à 14:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


(re-)bellle...

Photo d'article L'OM a maîtrisé son sujet samedi à La Beaujoire. Un doublé de Niang et un but de Maoulida ont offert la victoire aux Olympiens. Un succès important en cette fin de saison qui ramène à deux points de Lille. Il l’attendait depuis longtemps, depuis le 17 décembre exactement et un succès à Strasbourg (0-1, 19e J.). Et Mamadou Niang a surgi ce samedi à la Beaujoire pour signer un doublé rageur, son premier en championnat cette saison, qui est venu asseoir une partition maîtrisée de bout en bout par les Olympiens. On y ajoutera le but du break de Maoulida en début de deuxième mi-temps. La copie rendue a donc était séduisante. Avec ce succès, les premières places restent d’actualité et les espoirs sont toujours permis pour l’Europe avec une troisième place désormais à seulement deux petits points. "Ca nous donne une bonne dynamique pour les derniers matches", se félicite ainsi jean Fernandez (entraineur de l'OM, pour les baltringues), "en continuant comme ça, on peut se mêler à la bataille pour l’Europe". Et de rajouter, "il n'y a plus qu'à se sortir les doigts du c** et ça devrait passer" (bon ok, c'est une phrase à moi mais ça résume bien!).

A+

Posté par Pouaskail à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2006

Villepin: "bonne nouvelle"

Avec ce CPE, on en oublierai que la France a d'autres problèmes. Ainsi, en visite dans l’ïle de la Réunion où sévit depuis plusieurs mois une épidémie au nom imprononçable, notre premier ministre a tenu à faire cesser la psychose actuelle concernant l’éventualité d’une contamination massive des bravepatriotes insulaires par cette maladie inconnue.

Participant à un barbecue campagnard dans le Cirque de Mataf, Dominique de Villepin a profité de la présence de nombreux journalistes pour déguster ostensiblement quelques morceaux de moustiques proposés par les autochtones, avant de déclarer : « La consommation de moustiques peut se faire sans danger, dès lors que leur viande est bien cuite, à plus de 70°C ». Une manière habile de faire taire les inquiétudes qui ont eu pour effet direct une baisse de près de 35 % de l’achat de moustiques dans l’île, et de réconforter les petits producteurs victimes depuis plusieurs mois d’une désaffection des consommateurs pour toute la filière « insectes » de manière générale.

Interrogé par les journalistes, notre premier ministre aurait par ailleurs avoué avoir une préférence pour les moustiques gorgés de sang « qui, à la cuisson, leur donne un petit goût de boudin que les amateurs peuvent éventuellement accompagner de pommes cuites à la poële, et d’une bonne purée à l’ancienne ». De biens judicieux conseils, que ne manqueront pas de mettre en oeuvre les réunionnais désormais rassurés.

Posté par Pouaskail à 11:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Mobilisation pro-CPE : Kyo sort un charity-single

Le célèbre groupe de hardcore français "Kyo" a décidé de mettre son immense street cred au service de la réforme en enregistrant un titre sur le CPE, "Comme en Chine", qui sera distribué en exclusivité sur le iTunes Music Store d'Apple sur présentation de sa carte d'identité.

Pour Alain Poher, le chanteur du groupe, il est tout naturel que le combo s’engage dans la bataille pour l’égalité des chances : « Il faut qu’on ait tous notre chance d’avoir une chance. Nous, on a eu de la chance, et cette chance on veut qu’elle brille aussi dans tes yeux. C’est important qu’on soit tous égals devant ça. »
Et l’inspiration de ce titre ? « Ça dérive largement de notre propre expérience personnelle, explique Fabien, le batteur. Notre place chez Sony, c’est un peu un CPE : tous les matins (on a peur qu’ils nous virent) on arrive avec la gniaque parce qu’on sait qu’on doit se surpasser. Les travailleurs chinois sont comme ça aussi, et on essaie de rendre hommage à leur envie de gagner à travers ce titre. »
« Ça c’est des pensées qu’on avait confusément, renchérit Alain, mais le véritable déclic, c’est ce petit vieux qu’on a vu la semaine dernière. Il était tout seul sous un abribus au château de Vincennes, et quand il nous a aperçus il s’est mis à crier "Etudiants fainéants ! CPE maintenant !". De voir un type qui avait travaillé toute sa vie souhaiter la même chance aux jeunes, ça m’a vraiment impressionné. Du coup on lui a dédié la chanson. »
Ils sont quakyoind même forts ces Kyo...

Posté par Pouaskail à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Paye ta galère

Aujourd'hui, c'est session énigme... Alors préparez vos neurones (si vous en avez encore en ce moment, parce que moi... enfin bref je vais pas raconter ma vie, c'est pas le sujet! Oh ça va dites que je vous emmerde)!

Dans une pièce, il y a 3 ampoules éteintes.
Dans le couloir, il y a 3 interrupteurs qui permettent de les allumer.
Depuis le couloir, il est impossible de voir les ampoules.
On a le droit d'aller une seule fois dans la pièce.
Peut-on retrouver quel est l'interrupteur de chaque ampoule?

petage_de_cable.sized Bon courage (vous aurez la solution dans quelques jours, je vous laisse réfléchir...)




Posté par Pouaskail à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]